Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Communiqués, conférences, réunions > NPA 09 > Racisme : combattre le poison de la division

Racisme : combattre le poison de la division

Appel à la marche contre le racisme, samedi 30 novembre 10h30 à PAMIERS

Racisme : combattre le poison de la division

Appel à la marche contre le racisme, samedi 30 novembre 10h30 à Pamiers

Depuis son arrivée au gouvernement, Christiane Taubira a été violemment attaquée par la droite et l’extrême droite, mais ces dernières semaines, le racisme a franchi un nouveau seuil. Cela a été la goutte d’eau de trop aussi pour Harry Roselmack qui s’est dit soudain « ramené à ma condition nègre » et qui rappelle que « la xénophobie et le racisme constituent le ciment essentiel » du FN.

Mais les responsabilités de cette situation, ne sont pas le seul fait de l’extrême droite mais aussi de la droite : les discours de Sarkozy à Grenoble et à Dakar, Hortefeux et ses « blagues » racistes, l’identité nationale, Copé, Fillon et le FN… Cette course après les électeurs du FN a bien sûr largement contribué à donner confiance aux racistes qui se lâchent.
Par contre, sur les responsabilités du gouvernement actuel, c’est silence radio. Pourtant les dégâts sont immenses : l’abandon du droit de vote pour les étrangers, la poursuite de la politique sarkoziste de l’immigration, la stigmatisation des musulmans, les déclarations racistes de Valls sur les Roms et enfin, plus fondamentalement, la gestion loyale du capitalisme en crise.

Oui, la crise alimente la xénophobie. Mais cette crise ne tombe pas du ciel, elle est une conséquence de la logique même du capitalisme.

C’est pourquoi les appels à la défense de « la République » sont au mieux une illusion, au pire une tromperie. La République réelle et concrète — et non pas les valeurs abstraites qu’elle invoque — est bien une république capitaliste qui jette des millions de personnes au chômage et enfonce des millions d’autres dans la précarité et la misère. C’est bien ce système qu’il faudra abattre pour en finir définitivement avec le racisme.

Avant d’y arriver, la lutte contre le racisme continue, non seulement parce qu’il est insupportable mais parce qu’il continue à miner la cohésion humaine, celle des exploités et des opprimés. C’est un poison qui divise et affaiblit dans les batailles contre les patrons licencieurs et le gouvernement à leur botte. Dans les mois à venir, il faut trouver le chemin de l’unité de tous les travailleurs : blancs, noirs, arabes… Ne rien laisser passer : aucune réflexion raciste, aucune « blague ». S’opposer à la diffusion des idées haineuses, redonner confiance aux antiracistes et lutter contre le crime (nous n’oublions pas Clément Méric) sont les raisons de l’appel du comité de l’Ariège du NPA à la marche contre le racisme le 30 novembre à Pamiers.

(Communiqué du NPA national du 13/11/2013 modifié. Le texte initial intégral est par exemple consultable sur le site du NPA 32)

SPIP 3.2.0 [23778] | Squelette BeeSpip v.

Mis à jour le samedi 14 septembre 2019