Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Communiqués, conférences, réunions > NPA 09 > 50000 manifestants contre le projet d’aéroport à Notre-Dame des Landes le 22 (...)

50000 manifestants contre le projet d’aéroport à Notre-Dame des Landes le 22 février !

Et au moins 53 ariégeois !

(1) Communiqué du Collectif Ariégeois contre le projet d’aéroport de Notre Dame des Landes

CONTRE L’AEROPORT : 53 ARIEGEOIS à NANTES !

"La manifestation contre le projet d’aéroport à Notre Dame des Landes, à Nantes, le 22 février, a connu une mobilisation inégalée.

520 tracteurs, venus de tous les départements limitrophes ont été comptés, deux fois plus que le 24 mars 2012 à Nantes. Cela marque une implication massive du monde paysan.

Il y avait 64 bus venus de toutes les régions de France, dont un d’Ariège avec 53 personnes. C’est le signe d’une mobilisation nationale et de la connection entre Notre Dame des Landes et d’autres luttes contre les grands projets inutiles et imposés.

Il y avait entre 50 et 60 000 personnes, plus encore que lors de la manifestation de réoccupation du 17 novembre 2012. Il s’agit de la plus
grosse mobilisation du mouvement.

Le défilé a été festif, créatif et déterminé.

La préfecture avait choisi de mettre Nantes en état de siège et d’interdire le centre ville. Les AriégeoisEs qui, arrivéEs le matin, voulaient visiter le « Vieux Nantes » n’ont pu le faire. Les manifestantEs essayant de passer par le trajet initialement prévu (le « Cours des 50 otages ») ont dû faire face à une répression policière violente avec tir de flashball, canons à eau, gaz lacrymogènes et grenades à projectiles en caoutchouc. Cela n’a pas empêché les manifestants de rester en masse dans les rues de Nantes jusqu’à la fin.
Certains d’entre nous ont pu assister à une charge de CRS, venue de la rue Jean-Jacques Rousseau, sans aucune justification et qui a scindé la manifestation en deux. Il existe différentes manières de s’exprimer dans ce mouvement. Le gouvernement est sourd à la contestation anti-aéroport, il n’est pas étonnant qu’une certaine colère s’exprime.

Cette journée est un succès et les différentes composantes de la lutte restent unies sur le terrain. L’opposition ne fait que croître depuis 30 ans. Le gouvernement n’a pas d’autre choix que d’abandonner le projet d’aéroport !"

(2) Déclaration du NPA 44 du 23 février 2014

Mobilisation massive et populaire pour dire non à l’aéroport !

Samedi, à Nantes un pas de plus a été franchit dans la construction du rapport de force pour faire céder Vinci et le gouvernement. La manifestation contre l’aéroport a été un véritable succès. Environ 40 000 personnes sont venues de toute la France pour dire non à un projet inutile socialement, dévoreur de fonds publics, dévastateur de biodiversité et destructeur de terres agricoles. Un projet dont le seul but est de satisfaire les appétits de la multinationale Vinci. Comme lors de toutes les batailles précédentes, les militant-e-s du NPA et leurs porte-paroles, Christine Poupin et Philippe Poutou se sont mobilisés.

En bloquant l’accès au centre ville et en tentant de diviser le cortège l’État a fait le choix de mettre Nantes en état de siège. Les forces policières se sont livrées à des violences inouïes : tirs de flash ball et de grenades lacrymogènes parfois à bout portant, jets de grenades assourdissantes, canons à eau et matraquages. Le choix de cette stratégie révèle en réalité la peur du gouvernement face à un mouvement déterminé à ne rien lâcher.

Plus que jamais, jusqu’à l’abandon total du projet, le mouvement doit rester uni et solidaire face à la répression et à la division organisée par l’Etat et le gouvernement Ayrault.

NPA 44, Nantes, le 23 février 2014. Repris du NPA National

.

info portfolio

SPIP 3.2.0 [23778] | Squelette BeeSpip v.

Mis à jour le lundi 5 août 2019