Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Communiqués, conférences, réunions > NPA national > C’est la politique du gouvernement qui ouvre la voie au FN

C’est la politique du gouvernement qui ouvre la voie au FN

Avec l’arrivée en tête du premier tour de l’élection législative partielle dans le Doubs, devant son candidat, le Parti socialiste et gouvernement tentent de nous refaire le coup de l’Unité nationale face aux extrémismes et au terrorisme.

Un candidat pro-patronal

Ils espèrent de profiter de l‘embellie dans les sondages de l’exécutif, issue de la gestion des attentats de janvier dernier pour mette un terme à la perte de 12 élections partielles sur 13 qui pourrait lui faire perdre la majorité absolue à l’Assemblée nationale.

Pari difficile dans une circonscription dont l’élu PS sortant, Pierre Moscovici, est un ex-ministre de l’Economie, des finances, du commerce extérieur, avant de devenir commissaire aux Affaires économiques et monétaires, à la Fiscalité et l’Union douanière pour la commission européenne. Une carte de visite lourde de sens dans une région où l’industrie dominante de l’automobile est durement frappée par la crise économique et les politiques sociales française et européenne en pleine connivence avec le patronat. Un ex-ministre qui ne cache pas son soutien à l’arme de destruction massive du droit du travail, dite loi Macron, qui lui serait « un pas substantiel » qui irait « dans la bonne direction ».

Le nouveau candidat PS affiche lui aussi un soutien sans faille à la politique gouvernementale et appelant « sans état d’âme pour que l’arsenal législatif anti terroriste soit renforcé » et « étudier la possibilité de retirer la nationalité française » contre « celles et ceux qui ont quitté la France pour participer à des actes terroristes ».

Fidèle au gouvernement

Pas très étonnant, dans ces conditions, qu’une majorité d’électeurs/trices est portée en tête la candidate du Front national qui ne cache pas son soutien aux pires délires de Jean Marie Lepen sur les races ou l’Islam. Majorité très relative car plus de 60% des électeurs/trices se sont abstenues, condamnant à leur façon la politique du gouvernement. Une politique de régression sociale avec une loi Macron qui multiplie les cadeaux au patronat et s’attaque à des pans entiers des droits des salariés. Une politique de répression sans précédent qui envoie un enfant de 8 ans devant la justice pour apologie du terrorisme, qui conduit le patron d’une grande entreprise à justifier la tentative de licenciement d’un salarié syndicaliste combatif pour le même motif.

Se mobiliser contre le FN et le gouvernement

C’est bien, pour une large mesure, cette politique du gouvernement et du PS qui nourrit le FN. Cependant pas une voix ne doit aller à un parti qui porte le pire des régressions sociales et du racisme. Pour nous, c’est uniquement par une mobilisation de l’ensemble du monde du travail, capable de faire reculer le patronat et le gouvernement, qu’on pourra stopper cet engrenage infernal de la misère et des divisions au sein de la population.

SPIP 3.2.0 [23778] | Squelette BeeSpip v.

Mis à jour le mardi 22 octobre 2019