Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Communiqués, conférences, réunions > NPA 09 > Solidarité avec les migrants du CAO de Saverdun

Solidarité avec les migrants du CAO de Saverdun

Photo : l’audience avec Marie Lajus, la préfète, a duré 1 h 30./Photo DDM. 
http://www.ladepeche.fr/article/2017/03/31/2547095-cao-de-saverdun-des-associations-a-la-prefecture.html

Les actions peuvent ponctuellement payer comme cet article de « La Dépêche » le montre.

Hier, en début d’après-midi, plusieurs dizaines de personnes s’étaient donné rendez-vous devant la préfecture, à l’appel du collectif associatif « Solidarités migrants 09 », pour protester contre les « conditions de vie » des réfugiés du centre d’accueil et d’orientation (CAO) de Saverdun. Reçus par Marie Lajus, préfète de l’Ariège, certains manifestants ont exprimé leurs revendications : « Ils ne sont pas hébergés dans de bonnes conditions, estime Gabrielle, de « Solidarités migrants 09 ». Personne ne parle Anglais, ils n’ont pas accès à des conseils juridiques pour monter leur dossier de demandeur d’asile et il y a des problèmes d’hygiène. » De même, des soucis relatifs au suivi médical sont pointés.

Cette initiative, qui fait suite au rassemblement organisé dernièrement à Pamiers, a été lancée sans le soutien de l’Institut protestant, gestionnaire du CAO. « C’est contre-productif pour les usagers, estime le directeur. Un CAO est voué à être un sas d’accueil et d’orientation, une solution temporaire de mise à l’abri qui a pour but d’amener un temps de répit afin de préparer un projet migratoire. Notre rôle c’est d’héberger, de nourrir et d’aider à monter les dossiers administratifs. » Rappelant notamment au passage avoir mis en place des cours de Français — langues étrangères.

De son côté, Philippe Calléja, maire de Saverdun, a reconnu avoir envoyé un courrier à la préfecture pour « demander plus de moyens ». « Il faut rester attentif à ce que les choses se passent correctement. »

Hier, au terme d’1 h 30 d’entretien, Gabrielle s’est sentie « écoutée » par la préfète mais n’est pas tout à fait « satisfaite ». « Elle a entendu nos revendications et elle s’est engagée à faire réparer les WC et les douches. Un accès Internet sera mis en place et elle demandera à ce qu’une personne parlant Anglais soit embauchée. Mais il y a toujours une contradiction entre le fait de parler d’un accueil temporaire sans pour autant évoquer les solutions de relogement en expliquant que les CADA (centres d’accueil pour demandeurs d’asile) ou les hébergements d’urgence sont pleins. »

« Solidarité migrants 09 », association qui s’est constituée sur la base du refus des expulsions d’étrangers, prévient déjà que si des « OQTF » (obligations de quitter le territoire français) sont prononcées à l’encontre d’un ou plusieurs des 26 réfugiés hébergés à Saverdun, la mobilisation reprendra.

le collectif d’accueil des réfugiés (http://www.soutien-refugies-ariege.org), a proposé l’aide de personnes pour les traductions arabe-français.
Le collectif migrant-e-s 09 se réunit tous les mercredis à 18h à la mairie de La Bastide de Sérou".

SPIP 3.2.0 [23778] | Squelette BeeSpip v.

Mis à jour le lundi 15 juillet 2019