Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Luttes sociales > Syndicalisme : à la croisée des chemins

Syndicalisme : à la croisée des chemins

La journée intersyndicale de grève et de manifestation du 16 novembre pourrait marquer un palier dans la mobilisation contre les ordonnances Macron et l’ensemble des contre-réformes gouvernementales. L’ampleur des attaques place le mouvement syndical devant une alternative redoutable : s’intégrer davantage ou être aussi fidèle aux intérêts des travailleurEs que le MEDEF et le gouvernement le sont à ceux des possédants. Des résistances existent souvent à la marge du mouvement syndical, mais c’est bien le cœur de ce qui est toujours au centre des outils de résistance que nous aborderons, ainsi que certains débats que ce dossier a pour objet d’alimenter.

Dialogue social ou politique d’affrontement de classe ? clic

Depuis des dizaines d’années, les directions syndicales justifient leur politique de collaboration de classe, y compris quand la mobilisation des salariéEs et de la jeunesse offre la possibilité de faire reculer le gouvernement.

Fonction publique : changer de stratégie clic

Le 10 octobre dernier, les neuf organisations syndicales de la fonction publique ont appelé l’ensemble des agentEs à se mobiliser, se mettre en grève. Après cette journée plutôt réussie, elles ont décidé de boycotter le Conseil commun de la fonction publique. Elles sont certes restées unies, mais cette action est très loin des enjeux du moment.

Femmes, LGBTI : pas le genre des syndicats ? clic

Poussée par la vague féministe des années 1970, la CFDT avait été à l’avant-garde dans le domaine des droits des femmes, les autres organisations syndicales restant très en retard.

Les représentations du personnel après les ordonnances clic

Les institutions représentatives du personnel (IRP), c’est-à-dire les délégués du personnel (DP), les comités d’entreprise (CE) et le comité d’hygiène et sécurité et conditions de travail (CHSCT) sont des éléments essentiels de l’action des organisations syndicales dans les entreprises.

Quelle(s) opposition(s) syndicale(s) ? clic

Après avoir éparpillé, suite à son accession au pouvoir, les formations politiques traditionnelles façon puzzle, il était logique que, via sa « réforme » emblématique du code du travail, Macron fasse de même avec les organisations syndicales, fort de son dessein de transformation du pays et de domination sans partage.

Front social : s’unir pour ne plus subir clic

Le Front social c’est d’abord et avant tout le regroupement de militantEs syndicalistes, associatifs, politiques, de fronts et de collectifs de lutte ayant réussi à dépasser les sectarismes de boutique, convaincus par l’expérience de construire la grève générale et prêts à en découdre avec l’État et son appareil répressif.

Voir en ligne : https://npa2009.org/arguments/syndi...

SPIP 3.2.0 [23778] | Squelette BeeSpip v.

Mis à jour le vendredi 23 février 2018