Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > International > Syrie-Irak-Peuple kurde > Vos guerres, nos morts Syrie : des bombardements sur la Ghouta orientale (...)

Vos guerres, nos morts Syrie : des bombardements sur la Ghouta orientale font 200 morts et 450 blessés

http://www.revolutionpermanente.fr/Syrie-des-bombardements-sur-la-Ghouta-orientale-font-200-morts-et-450-blesses

Depuis dimanche, au moins 200 civils ont été tués dans les bombardements du régime dictatorial d’Assad sur l’enclave rebelle de la Ghouta orientale. L’escalade de violence vécue depuis le début février aggrave une situation humanitaire déjà dramatique pour les 400.000 habitants de la zone.

Pepe Balanyà
Ce dimanche 18 février l’armée de Bachar al-Assad a entamé une nouvelle vague de bombardements sur la Ghouta orientale, l’enclave rebelle la plus proche de Damas où habitent 400.000 personnes dans des conditions humanitaires insoutenables. Selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), les bombardements auraient tué au moins 17 civils dimanche, 127 lundi et 50 mardi. Des attaques au chlore ont été aussi confirmées et l’ONU parle de possibles crimes de guerre.

La Ghouta, en étant la dernière zone contrôlée par les rebelles aux portes de Damas joue un important rôle stratégique. Depuis 2012 cette zone a servi de base arrière aux différentes factions rebelles tout en leur permettant d’attaquer régulièrement les positions des forces du régime dans la capitale. C’est pourquoi cette enclave est une des cibles de l’armée syrienne et s’est fait frapper presque quotidiennement par des bombardements qui ont provoqué de milliers de morts depuis le début de la guerre.

Pourtant, cette vague de bombardements dans l’enclave rebelle s’inscrit dans une escalade de violence qui a débuté le 5 février. Dès lors, conjointement à l’armée russe, le régime a intensifié ses frappes, une dizaine par jour, en faisant les pires bombardements depuis trois ans. Comme explique le directeur de l’OSDH, Rami Abdel Rahmane, il parait que « le régime bombarde intensément la Ghouta orientale en vue d’une offensive terrestre » qui serait l’assaut majeur de l’enclave de la banlieue de Damas.

La Ghouta a été la zone où ont eu lieu certaines des premières manifestations contre le régime qui ont débouché sur la guerre civile à partir de mars 2011. Une guerre qui a déjà provoqué 400.000 morts et 12 millions de réfugiés.

Crédits photo : ABD DOUMANY / AFP

SPIP 3.2.0 [23778] | Squelette BeeSpip v.

Mis à jour le lundi 19 novembre 2018