Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Communiqués, conférences, réunions > NPA national > Ecologie > Bure : une absurde opération militaire au service d’une industrie nucléaire (...)

Bure : une absurde opération militaire au service d’une industrie nucléaire finissante et déconsidérée

- Le pouvoir macronien invente une « ZAD » pour tenter de justifier une intervention militaire liberticide
- Cette gesticulation ne masque pas l’échec avéré du projet « Cigéo » (enfouissement des déchets radioactifs)

http://www.observatoire-du-nucleaire.org/
Le pouvoir macronien confirme que, contrairement à ce qu’il prétend, c’est bien de la « politique à l’ancienne » qu’il met en oeuvre de façon générale et, en l’occurrence, concernant le nucléaire.

Ainsi, au lieu de prendre acte de l’échec d’ores et déjà inévitable du projet « Cigéo » (enfouissement des déchets radioactifs à Bure, dans la Meuse), le gouvernement actuel se comporte comme ses prédécesseurs : il se met au service de l’industrie nucléaire en lançant une ridicule opération militaire (500 gendarmes) d’évacuation d’une ZAD… qui n’existe pas.

En effet, en lieu et place d’une prétendue ZAD, on trouve autour de Bure des citoyens jeunes et moins jeunes qui se mobilisent légitimement pour tenter de sauver l’avenir de cette région, plombé par le projet Cigéo.

Non seulement ce dernier obère l’avenir (qui voudrait investir ou venir habiter près d’un site d’enfouissement des déchets radioactifs ?) mais son échec technologique et son infaisabilité sont d’ores et déjà avérés, malgré l’entêtement mensonger de l’Andra (Agence nationale des déchets radioactifs).

Après s’être déshonoré avec sa circulaire sur le recensement des migrants, le ministre de l’intérieur Gérard Collomb récidive avec cette ridicule opération militaire à Bure. Il ne faut toutefois pas oublier qu’il n’est que l’exécutant des décisions prises de façon arbitraire par le président de la République Emmanuel Macron, qui n’a jamais caché son engagement aux côtés de l’industrie nucléaire, et ce au détriment de l’intérêt général.

Pourtant, de la faillite avérée d’Areva à celle à venir d’EDF, du désastre des chantiers EPR (Finlande et Flamanville) au scandale des milliers de pièces défectueuses produites dans les usines du Creusot, l’industrie nucléaire n’en finit plus de se déconsidérer et de plomber les finances de la France.

Il est grand temps qu’une opération soit organisée pour évacuer la « ZAD du lobby nucléaire » afin de décontaminer la République et ses institutions et laisser place à un avenir respectueux de l’environnement et des citoyens.

P.-S.

NON A L’ENFOUISSEMENT DES DÉCHETS NUCLÉAIRE A BURE OUI A L’ARRÊT DU NUCLÉAIRE

AUJOURD’HUI 18H TOUTES ET TOUS DEVANT LA PRÉFECTURE

SPIP 3.2.0 [23778] | Squelette BeeSpip v.

Mis à jour le samedi 26 mai 2018