Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Luttes sociales > Campagne de soutien à Gaël Quirante : les motions syndicales affluent (...)

Campagne de soutien à Gaël Quirante : les motions syndicales affluent !

http://www.revolutionpermanente.fr/Campagne-de-soutien-a-Gael-Quirante-les-motions-syndicales-affluent

Après 10 tentatives de licenciement en 14 ans, et presque un an de mises à pied cumulées, les procédures de la direction de la Poste pour licencier Gael Quirante s’accélèrent. Pour empêcher son licenciement avant le 15 mars, signez la pétition et envoyez vos motions syndicales de soutien !

Dom Thomas
Après 10 tentatives de licenciement en 14 ans, et presque un an de mises à pied cumulées, les procédures de la direction de la Poste pour licencier Gael Quirante, responsable départemental de Sud PTT 92 et militant du Front Social, s’accélèrent. A La Poste comme dans d’autres entreprises en effet, la répression des travailleurs est monnaie courante : sanctions pour une « prise de parole », attaques au droit de grève et même suspension pour avoir sauvé une collègue d’un AVC !

Pour mémoire, la procédure en cours contre Gaël date de 2010 : La Poste avait tenté de le licencier en l’accusant de séquestration, alors qu’il avait participé à une simple occupation de la direction départementale de La Poste. Son licenciement avait alors été refusé successivement par l’inspection du travail en 2010, par Xavier Bertrand, ministre du Travail en 2011, puis par le tribunal administratif de Versailles en 2013. La Poste a fait appel une quatrième fois et, en avril dernier, la cour d’appel du tribunal administratif de Versailles a relancé la procédure de licenciement.
L’inspection du travail a retoqué une nouvelle fois le licenciement, considérant qu’il avait un lien entre son mandat syndical et la poursuite disciplinaire. Le dossier est désormais entre les mains du ministère du travail, donc de Muriel Pénicaud ; en janvier, Gaël a reçu un courrier où le Ministère indiquait qu’il envisageait de remettre en cause la décision de refus de licenciement rendue par l’Inspection.

La ministre a jusqu’au 15 mars pour rendre un avis. Il est donc particulièrement important qu’un maximum de pression soit exercé d’ici là pour empêcher la répression de Gaël. Après les deux derniers rassemblements réussis en juin dernier et début février, une campagne de soutien est en cours, qui prend plusieurs formes :
signez la pétition en soutien à Gaël Quirante pour qu’elle recueille le plus possible de signatures.
• pour les syndicalistes en particulier, un appel est lancé pour collecter un maximum de motions venant de structures syndicales ou politiques qui seront essentielles pour exercer une pression sur la Ministre du Travail. Des modèles sont disponibles sur la page facebook « Non au licenciement de Gaël Quirante/ Stop la répression », qui centralise les dizaines de motions d’ores et déjà reçues.
• envoyez vos photos de soutien avec le message « Non au licenciement de Gaël de SUD Poste 92 ! » (téléchargez ici le pdfà imprimer pour prendre les photos)
• les vidéos de soutien (représentants de structures, individus, groupes militants…) sont toujours très vivantes et parlantes, surtout quand ce sont des vidéos de groupe.

Envoyez motions, photos, videos à : dgt.dir@travail.gouv.fr
Fax : 01 44 38 20 20
Et en copie à : stoppons.les@gmail.com

SPIP 3.2.0 [23778] | Squelette BeeSpip v.

Mis à jour le samedi 22 septembre 2018