Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Communiqués, conférences, réunions > NPA 09 > LAROQUE D’OLMES : LA MUNICIPALITÉ CREUSE SON TROU ...

LAROQUE D’OLMES : LA MUNICIPALITÉ CREUSE SON TROU ...

Lors de sa séance du 6 mars 2018, le Conseil municipal de Laroque d’Olmes décidait de voter une demande de subventions pour la construction d’une piscine municipale.
Le conseil municipal ignoré :
A la lecture du procès verbal de ce conseil ( voir en pièce jointe), nous constatons que les élu-e-s d’opposition ( Mmes Clanet et Rivière, Mrs Marty et Rinaldi) posent des questions pertinentes sur la nature de ce projet, l’existence à proximité d’une piscine (Lavelanet), la nécessité d’en faire un projet inter-communal, le coût de l’équipement. Le maire répond et à la fin, affirme que « la piscine n’est qu’au stade de projet et qu’elle fera l’objet d’une délibération spécifique si elle devait se concrétiser ».
Or, depuis aucun conseil municipal n’a traité du sujet, mais les travaux ont commencé ...

( cliché photothèque Rouge / A9 )

La loi ignorée :

Autour du chantier, aucun panneau indiquant une autorisation officielle. Après renseignement, la « déclaration préalable » nécessaire pour réaliser la piscine est encore en cours d’instruction dans les services administratifs. Les travaux ont donc été effectués totalement en dehors de toute autorisation officielle !

Un passage bloqué :

Toujours dans la même veine, le droit de passage d’un riverain a été bloqué par les travaux, encore une infraction à la loi. ( clichés photothèqueRouge/ A9 )


Un parking réduit :
La piscine empiète sur un parking très utile pour le stade, le terrain de tennis et la MJC. ( cliché photothèqueRouge / A9 )


De la terre à la maison de retraite :

La terre provenant du creusement de la piscine a été déposée devant la maison de retraite qui est proche du chantier. Dans quel but ? S’en débarrasser à moindre coût ? La stocker pour un usage futur ? La laisser pour renforcer le talus dominant la « résidence des Ormes » ? ( clichés photothèqueRouge / A9 ).


Illégalité et dangers :
En plus des problèmes évoqués par les élu-e-s de l’opposition municipale et de l’illégalité de l’opération actuelle, cette piscine va représenter un réel danger pour la population. Elle ne servira que l’été, mais comment son accès sera-t-il assuré ? Le site est fréquenté par de nombreux jeunes ( proximité de la MJC, du tennis et du « skate park » ) et surtout en juillet s’y tient la fête « des quatre chemins » ... Quelle sécurité pour celles et ceux qui feront des paris dangereux, sans parler des personnes en état d’ébriété ...
La préfecture de l’Ariège est informée de ces disfonctionnements.

titre documents joints


info document
(PDF – 1.3 Mo)
 

SPIP 3.2.0 [23778] | Squelette BeeSpip v.

Mis à jour le samedi 30 juin 2018