Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Communiqués, conférences, réunions > NPA 09 > AU CENTRE HOSPITALIER ST LOUIS d’ AX-les-THERMES, LES USAGERS S’OCCUPENT DE (...)

AU CENTRE HOSPITALIER ST LOUIS d’ AX-les-THERMES, LES USAGERS S’OCCUPENT DE LEUR SANTÉ !

Devant les menaces qui pèsent sur le centre de rééducation de l’hôpital public d’Ax-les-Thermes, les usagers et usagères ont décidé de relayer les personnels et d’agir car « les usagers sont les plus nombreux et directement concernés par les soins » comme devait le déclarer Pierre Labeyrie, un Toulousain venu en Ariège pour une rééducation de l’épaule et très satisfait des services du petit hôpital rural. Il allait, lors du rassemblement organisé le 28 aôut près de la halle de la cité thermale, dire la satisfaction des patient-e-s avec la disponibilité et la compétence des soignant-e-s sans parler de l’excellente cuisine préparée par un « chef » qui venait voir les « convives », loin des « externalisations » des repas à de grandes sociétés privées comme cela se fait, malheureusement de plus en plus souvent.
Une soixantaine de personnes avaient répondu à l’appel, en majorité des « soigné-e-s » sans compter celles et ceux qui ne pouvant se dépacer ont posé dans les locaux de l’hôpital autour de la banderole qui proclamait « Les usagers d’hier et de demain, avec le personnel, exigent le maintien de la rééducation ».
Élus locaux autosatisfaits et impolis :
Surprenantes, par contre auront été les déclarations de Dominique Fourcade, maire d’Ax, et d’Alain Naudi, Vice-président du Conseil départemental. Tout va bien pour eux et c’était à se demander pourquoi un tel rassemblement avait été organisé. Leurs preuves ... les chiffres de la direction du Centre Hospitalier Intercommunal du Val d’Ariège ( CHIVA) dont le but est justement de concentrer au maximum et d’économiser des postes de soignant-e-s !
Le délégué du personnel devait d’ailleurs contester les chiffres et rappeler qu’il fallait retrouver une « direction locale » et réellement diriger les patients vers la rééducation à Ax, quand la direction met en place des unités de rééducation sur le grand site de St Jean-de-Verges...
Alain Naudi devait s’excuser de devoir partir car il avait une réunion de la Communauté des communes, le maire d’Ax, sans rien dire, partait également alors que Marcel Lopez commençait à prendre la parole ...
Les responsabilités politiques :
Marcel Lopez, député suppléant de Bénédicte Taurine (FI) devait faire remarquer cette incorrection. Mais, peut-être, ces élus « socialistes » savaient que Marcel Lopez dénoncerait les politiques hospitalières , en particulier le « Groupement hospitalier de territoire », mis en place par Bachelot ( sous Sarkozy) puis Touraine ( sous Hollande) et continué par Buzyn ( sous Macron) qui sont responsables de cette casse des petits hôpitaux.
La défense des services publics en montagne :
Enfin, Gilles Tierle, de Solidaires 09, félicitait les usagers et usagères de leur démarche qui est une solution pour contrecarrer les politiques de casse du secteur public de la santé. Il liait cette actiion à la nécessité de faire de même pour l’éducation ( classes fermées dans cette vallée montagnarde), l’énergie ( menace de privatisation des barrages hydro-électriques), la forêt ( suppression de postes d’agents ONF et détérioration de cette richesse naturelle) et bien sûr les transports ( menace sur la ligne SNCF Foix-Ax-La Tour de Carol).

Bravo encore aux usagers et usagères de l’hôpital St Louis d’Ax et la lutte continue !

JCS.

SPIP 3.2.0 [23778] | Squelette BeeSpip v.

Mis à jour le mercredi 14 novembre 2018