Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Communiqués, conférences, réunions > NPA national > Ecologie > Sivens > Appel à mobilisation pour soutenir sur place les opposants au barrage de (...)

Appel à mobilisation pour soutenir sur place les opposants au barrage de Sivens

Appel à mobilisation pour soutenir sur place les opposants au barrage de Sivens
Foix, le 4 mars 17H

Il y a à peine une heure, j’ai eu en communication téléphonique Stéphane et Sandrine qui ont répondu à l’appel du collectif les bouilles pour porter de la nourriture sur la ZAD bloqué par les pro-barrage, qui se transforme en milices.

Arrivée à Gaillac, les Gm sont sur place, avec la présence du préfet. Proposition, que la gendarmerie amène la nourriture avec un camion. Refus des personnes mobilisées. Pacifiquement elles tentent de partir, la riposte est semble-t-il violente.

Les voitures sont reprises apparemment et en ce moment tous sont sur Barrat.

Les forces de gendarmerie sont postées entre les pro et, le groupe de soutien. Des pro barrages fortement armés (barre de fer…) se sont infiltrés sur la ZAD. Personne ne connait l’ampleur des dégâts et le nombre de blessés, ainsi que la gravité des blessures.
Des infos de l’interieur : les pro-barrage sont entrés sur la ZAD en mode commando et sèment la terreur. Trois véhicules détruits ainsi que le chapiteau, saccage de la cabane radio. Pas de blessés mais ils tentent d’attraper les occupants.

L’Hélico tourne au dessus de Gaillac.
Visiblement la République est tombée, l’heure des milices à sonnée.
Rejoignez-nous pour dénoncer la terreur FNSEA.

La presse est peu présente… Peu d’infos à ce sujet.
Nous ne pouvons pas laisser faire.

Il faut se rendre sur Barrat dès aujourd’hui pour ceux qui le peuvent.
Demain les marcheurs de Toulouse arriveront sur le site, demain il faut grossir leur rang.
Organiser des covoiturages et faites circuler sur les réseaux. Faites circuler les informations en votre possession (presse, témoignage) ou les photos prises sur le site….

Autres actions

Rassemblement vendredi 6 mars à 10h à Albi devant le Conseil Général pour une soupe populaire et conviviale, action pacifiste, au moment où sera discutée la relance du projet de Sivens.
DETAILS MARCHE : http://npa-ariege.org/spip/spip.php?article232

P.-S.

Communiqué LDH

Les informations que nous parviennent aujourd’hui directement de la ZAD du Testet, concernant les événements autour de l’affaire du barrage de Sivens et qui sont d’ailleurs rendues en partie publiques dans les médias, confirment qu’une nouvelle étape dans l’escalade de la violence a été franchie. Un syndicat agricole s’arroge, en toute illégalité, le droit d’établir un blocus autour de la ZAD du Testet dont l’objectif est clairement affirmé : isoler et affamer les occupants de la ZAD.

Cette situation intolérable, qui engendre des gênes majeures pour tous les habitants, constitue une atteinte au droit fondamental de libre circulation des citoyens, et semble bénéficier d’une relative tolérance de la part des autorités et des forces de l’ordre présentes.

La Ligue des droits de l’Homme dénonce cette situation et alerte les pouvoirs publics qui, par leur silence et leur inaction, porteraient une lourde responsabilité en cas de nouveau drame.

A l’approche d’une décision qui doit intervenir vendredi 6 mars, la situation se dégrade de manière alarmante, sur le terrain : chasses à l’homme, agressions, contrôles illégaux…

Dans un tel contexte, la LDH considère que les conditions d’un débat démocratique portant sur la gestion et l’utilisation de l’eau en lien avec l’agriculture de demain, dans le cadre d’un projet territorial, ne sont pas réunies, et qu’il n’est pas souhaitable qu’une décision soit prise à cette date par le conseil général du Tarn.

La LDH demande au gouvernement de prendre ses responsabilités, en adoptant au plus vite les mesures d’apaisement nécessaires.
Paris, le 4 mars 2015

Communiqué du NPA. Sivens : réagir avant un nouveau drame !

Depuis plusieurs semaines, la situation à Sivens et dans le Gaillacois est de plus en plus préoccupante. De véritables milices se sont constituées dans le but de terroriser les opposant-e-s au barrage de Sivens. Intimidations, vols, destructions de biens, menaces de mort et agressions des opposant-e-s se multiplient dans l’impunité la plus totale, voire avec la bienveillance des pouvoirs publics.

Mais la situation a encore franchi un cran supplémentaire cette semaine, avec la constitution d’un blocus autour de la ZAD du Testet. Alors que les milices entravent illégalement la liberté de circulation, violentent les opposant-e-s, dans l’indifférence la plus totale des forces de l’ordre, un dispositif policier impressionnant était en revanche déployé pour empêcher le rassemblement pacifique de Gaillac et le départ du convoi qui devait apporter des ravitaillements sur la ZAD. Pendant ce temps, de l’autre côté, les milices pouvaient monter un commando pour rentrer sur la ZAD, détruire des véhicules et du matériel.

Si certaines de ces milices se revendiquent ouvertement de l’extrême droite, la version officielle relayée par les médias nous dit que ce sont simplement “les agriculteurs”, sous couvert de la FNSEA et des Jeunes Agriculteurs. Comment expliquer alors la présence mercredi des deux candidats du Front national aux prochaines élections départementales parmi la quarantaine d’individus venus réserver un “comité d’accueil” à Saint-Sulpice aux marcheurs pacifiques partis de Toulouse le matin même ? En réalité ces milices aux méthodes fascistes ne sont pas là par hasard.
Le gouvernement est entièrement responsable de la dégradation de la situation et doit prendre ses responsabilités avant que ne survienne un nouveau drame. Mais il est également de la responsabilité de toutes les organisations politiques, syndicales et associatives progressistes de réagir face à cette situation, avant que l’irréparable ne soit une nouvelle fois commis.

Pour le NPA, il est nécessaire et urgent :
· d’entériner l’abandon définitif du barrage de Sivens, et de tous ces grands projets imposés et aussi nuisibles qu’inutiles
· de démanteler et mettre hors d’état de nuire les milices d’extrême droite qui sévissent autour de la ZAD du Testet
· que la justice soit faite pour Rémi Fraisse et que tous les responsables soient identifiés et condamnés
· d’abandonner les poursuites envers tou-te-s les inculpé-e-s, poursuivis pour s’être révoltés contre une situation intolérable, voire pour s’être simplement trouvés au mauvais endroit au mauvais moment

Le NPA s’associe à l’appel de la Coordination des opposant-e-s au barrage de Sivens pour un rassemblement demain 6 mars, 10 h, place du Vigan à Albi, pendant le vote du Conseil Général du Tarn sur Sivens.
Montreuil, 5 mars 2015

titre documents joints


info document
(PDF – 100.5 ko)
 

SPIP 3.2.0 [23778] | Squelette BeeSpip v.

Mis à jour le samedi 20 avril 2019