Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Communiqués, conférences, réunions > NPA 09 > « Il n’y a qu’un parti des grands prédateurs de la montagne »

« Il n’y a qu’un parti des grands prédateurs de la montagne »

C’est reparti comme en 14 !!!

Lors du congrès de l’ANEM ( Association Nationale des Elus de la Montagne), Laurent Wauquiez ( député UMP de Haute-Loire) qui vient de remplacer Frédérique Massat ( députée PS de L’Ariège) à la tête de cet organisme, a déclaré : « Ici, il n’y a qu’un parti de la montagne et nous en sommes fiers » (« La Dépêche » édition de l’Ariège - 18 octobre 2014).
Revoilà donc le retour de « l’Union sacrée » et le quotidien régional d’insister : « Les présidents se succèdent et malgré leurs attaches partisanes différentes, ils restent sur la même longueur d’onde ».

Comme en 1914, les victimes de cette union sacrée sont les habitantEs des zones montagneuses et particulièrement les paysanNEs et ouvrierEs.


Il y a donc, c’est malheureusement vrai, un seul parti à la présidence de l’ANEM : le « Parti des grands prédateurs de la montagne » qui est « le parti du capital ».
En effet, si la montagne a bien des particularités (altitude, pentes, climat) qui la rendent difficile à vivre, c’est tout de même les politiques capitalistes mises en place par la droite, le PS et ses alliés qui sont responsables de sa désertification. Désindustrialisation (avec l’aluminium, le papier et le textile en Ariège), liquidation des petits paysans, casse des services publics, métropolisation accrue, etc ... Ce n’est pas une fatalité !

Pour lutter contre cette union sacrée meurtrière, voici d’ailleurs une pétition à signer contre le productivisme agricole, une des causes du déclin montagnard.

SPIP 3.2.0 [23778] | Squelette BeeSpip v.

Mis à jour le samedi 22 juin 2019