Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Luttes sociales > Manifestations des agriculteurs : « Les positions de la FNSEA ne sont pas (...)

Manifestations des agriculteurs : « Les positions de la FNSEA ne sont pas claires », dit la Confédération paysanne

[https://www.francebleu.fr/infos/economie-social/manifestations-des-agriculteurs-les-positions-de-la-fnsea-ne-sont-pas-claires-selon-la-confederation-1570613262#xtor=EPR-11-France%20Bleu%20Occitanie

La Confédération paysanne de l’Ariège réagit sur France Bleu Occitanie ce mercredi aux manifestations organisées hier par la FNSEA partout en France. Pour son porte-parole, les positions nationale et locales du premier syndicat agricole de France ne sont pas claires.

Angel Alègre était l’invité de France Bleu Occitanie ce mercredi matin, au lendemain des manifestations organisées par la FNSEA et les Jeunes Agriculteurs. Le porte-parole de la Confédération paysanne en Ariège ne partage pas les méthodes et les positions du premier syndicat agricole de France.

Comprenez-vous la forme des actions de la FNSEA ?

Ce sont les moyens d’action qu’ils utilisent la plupart du temps, donc je comprends qu’ils continuent dans leur ligne politique. La FNSEA est le syndicat [...] qui susurre aux oreilles des ministres de l’Agriculture et aux commissaires européens de l’Agriculture les différentes politiques agricoles dont ils en sont les conséquences aujourd’hui.

Les revendications de la FNSEA sont-elles légitimes ?

Oui bien sûr, les revendications sont légitimes. Quand on parle de disparitions de paysans et de suicides de paysans là on se rejoint. Mais on a pas la même vision des causes de ces choix politiques.

Sur le CETA (l’accord de libre échange entre le Canada et l’Union européenne), vous êtes d’accord avec la FNSEA ?

Nous ça fait plus de vingt ans que nous sommes contre les accords de libre-échange, ils [la FNSEA, NDLR] ont un peu de retard là-dessus. Ils sont contre les importations de viande bovine à outrance mais ils sont pour l’exportation de viande bovine à travers l’Asie ou de céréales à travers différents pays du Moyen-Orient ou d’Afrique donc c’est deux poids, deux mesures. Ils prônent le contre CETA mais en même temps ils prônent le libre-échange entre les autres productions qui sont exportatrices. Les positions de la FNSEA ne sont pas claires du tout, ni au niveau national ni au niveau local.

Peut-on se débarrasser des pesticides en France ?

Oui on peut s’en débarrasser. L’Etat prône quelques mesurettes là-dessus. Il y a déjà eu des initiatives locales. La politique des pesticides n’est pas mise en oeuvre. Nous ce qu’on propose à la Confédération paysanne c’est de sortir des pesticides, pas demain ni après-demain mais avec une réflexion. On sait que les pesticides sont toxiques, ils ont des impacts sanitaires et environnementaux, c’est grave mais ils sont aussi une arme de compétitivité dans un contexte de libre-échange.

L’agriculture en prend-t-elle un coup avec ces actions coup de poing ?

Non, je ne pense pas. Ils [la FNSEA, NDLR] ont tout à fait le droit de manifester, ça permet aussi aux gens de voir qu’il y a des paysans qui se mobilisent. Nous [la Confédération paysanne, NDLR] on nous entend moins, on est un peu plus gentillets mais on a des propositions fortes notamment pour sortir des pesticides. D’abord il faut interdire les molécules les plus dangereuses [...] et la mise en place de mesures économiques, des aides à l’agriculture biologique avec une structuration des filières locales et avec une formation professionnelle digne de ce nom pour aller vers cette transition.

Sur France Bleu Occitanie, Luc Mesbah (porte-parole de la FDSEA en Haute-Garonne) n’exclut pas de donner des consignes de vote pour les prochaines municipales. Est-ce qu’un syndicat agricole peut aller si loin ?

Oh oui, ça ils savent le faire. Bien sûr que politiquement chacun est libre de faire ce qu’il veut et de se présenter. Beaucoup de paysans en Haute-Garonne et en Ariège sont dans les conseils municipaux ou sont maires. On sait très bien qu’en contre-partie lors des élections à la chambre d’agriculture la balle se fait dans l’autre sens c’est à dire que des politiques ont appuyé pour qu’il y ait un vote FNSEA notamment en Ariège donc c’est simplement une logique. Ils peuvent appeler à voter pour leurs copains c’est pas un problème ça.

SPIP 3.2.0 [23778] | Squelette BeeSpip v.

Mis à jour le lundi 9 décembre 2019