Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Communiqués, conférences, réunions > NPA 09 > ACTIVITÉS PASSÉES ET FUTURES DE L’AMICALE DU CAMP DU VERNET D’ARIÈGE.

ACTIVITÉS PASSÉES ET FUTURES DE L’AMICALE DU CAMP DU VERNET D’ARIÈGE.

Du 26 au 29 juin, nous avons présenté les dessins réalisés dans le camp de concentration du Vernet d’Ariège dans le Carmel de Pamiers. Pour ces quatre soirées un film ou une conférence étaient au programme. La canicule nous a hélas privés du public espéré.

Le dimanche 30 juin 2019 nous avons commémoré les 75 ans de la fermeture du camp de concentration du Vernet d’Ariège. 150 personnes y ont assisté.

En ce dernier jour de juin, nous avons inauguré l’Espace Gare-Wagon, où est justement retracé l’historique de certains convois de déportation qui nous ont semblé symboliques. Tout d’abord le premier convoi de déportation de France parti le 25 juillet 1940 de ce camp de concentration, puis celui du 22 mars 1941 vers le camp de concentration de Djelfa en Algérie, de l’été 1942 avec les rafles antisémites, du 18 juillet 1943 vers l’Italie de Mussolini, des 20 & 30 juin 1944 quand les allemands ayant pris le commandement de celui-ci le 10 juin décidèrent de le vider par ces deux derniers convois. Deux autres panneaux présentent les camps de concentration du Vernet & de Djelfa, un autre est consacré aux Républicaines Espagnoles & aux Républicains Espagnols de février à septembre 1939, un autre est destiné aux personnes utilisant la gare & à son verso, une liste de 465 noms de personnes internées le 12 octobre 1939 en provenance du camp de concentration de Roland Garros. Tous ces panneaux sont écrits en 4 langues : français, espagnol, anglais, allemand. Cinq années de travail ont été nécessaires pour arriver à ce résultat.

Ensuite nous avons inauguré une plaque commémorative dédiée aux Républicaines Espagnoles & aux Républicains Espagnols. Nous avions déjà 3 plaques apposées sur la gare : une pour les rafles antisémites de l’été 1942, une autre pour les déportations vers le camp de concentration de Djelfa en Algérie & la troisième pour les déportés du Train Fantôme. Nous avions déjà eu des remarques de visiteuses & de visiteurs qui nous disaient que les « Espagnols » étaient oubliés… Mais il nous manquait des informations solides, pour réaliser cette plaque. Ce sont nos dernières recherches aux Archives départementales de l’Ariège qui nous ont fourni cette matière historique pour graver dans le granit ces mots, en partenariat avec l’Amicale des Anciens Guérilleros Espagnols en France – Forces Françaises de l’Intérieur :

Les Républicaines Espagnoles et les Républicains Espagnols ont combattu du 18 juillet 1936 au 1er avril 1939 pour défendre leur 2e République contre l’alliance fasciste de Franco, Hitler, Mussolini et Salazar.

Cette guerre d’Espagne fut la première bataille perdue de la Seconde Guerre Mondiale, étendue à l’Europe 5 mois plus tard.

La prise de Barcelone par les fascistes fin janvier 1939, provoqua l’exode de 500 000 personnes du camp républicain.

En février 1939, 15 000 furent internées en Ariège :

- 10 000 au camp de concentration du Vernet d’Ariège

- 5 000 au camp de concentration de la briqueterie de Mazères.

Leur internement, d’un dénuement extrême, empêcha les soldats républicains de repartir en Espagne continuer leur combat.

Néanmoins, beaucoup s’engagèrent très tôt dans la Résistance et participèrent activement à la lutte armée contre les nazis et les pétainistes. La 3e brigade des Guérilleros Espagnols, notamment, libéra Foix le 19 août 1944.

Amicale des Anciens Internés Politiques et Résistants du camp de concentration du Vernet d’Ariège

Amicale des Anciens Guérilleros Espagnols en France – Forces Françaises de l’Intérieur

Ces quatre plaques sont maintenant réunies sur une construction qui symbolise une baraque du camp de concentration du Vernet d’Ariège au centre de l’Espace Gare-Wagon.

Après avoir partagé le verre de l’Amicalitié, nous avons mangé une fideoa dans la salle polyvalente du Vernet d’Ariège.

Comme tous les ans, nous avons participé aux Journées Européennes du Patrimoine, où nous avons reçu une cinquantaine de personnes pendant ces deux journées.

Actuellement, nous avons deux villes de Haute-Garonne qui ont souhaité accueillir notre exposition mobile ainsi que les dessins réalisés dans le camp de concentration du Vernet d’Ariège.

· À Ayguesvives - 05.61.27.22.43 -, la médiathèque présente notre exposition mobile ainsi qu’une cinquantaine de dessins réalisés par Carlos Duchatellier, artiste peintre haïtien interné du 25 avril 1941 au 27 mai 1944 jusqu’au 31 octobre.

· À Ayguesvives, Fernando Sanchez & moi présenterons la conférence sur ce camp de concentration français, intitulée « Curieux voyage dans le pays du Vernet », le mercredi 23 octobre à 19 heures à la médiathèque.

· À Fonsorbes - 05.61.76.35.66 -, le service culturel présente une cinquantaine de dessins de 8 artistes internés dans le camp de concentration du Vernet d’Ariège jusqu’au 23 novembre dans la salle d’exposition du service culturel.

· Le samedi 16 novembre à 14 heures, une conférence déambulatoire au milieu de ces dessins exposés retracera l’histoire de ce camp de concentration français.

Notre Amicale rendra hommage le 1er novembre à 11 heures aux « Oubliés » de la Toussaint. La cérémonie sera participative. Les noms des internés décédés seront lus & dits à voix haute afin de les tirer de l’oubli ; les tombes seront fleuries et éclairées par une lampe solaire afin de mettre dans la lumière ces hommes morts pour la paix & la liberté des peuples. & ce sera vous qui ferez tout ça en ayant une pensée pour eux.

N’ayez pas peur du froid ! Pensez à ces hommes*, qui ont passé de longs hivers, le premier sans abri, les autres dans des baraques sans chauffage, à la merci du froid, du vent, de la neige dans ce camp de concentration.

*des femmes & des enfants ont été également internés & déportés depuis ce camp de concentration français.

Pour avoir lutté contre les fascismes et défendu la liberté et la paix des peuples, 215 personnes sont mortes à cause de leur internement dans des conditions inhumaines. 152 reposent à jamais dans le cimetière.

Souvenons-nous !

titre documents joints


info document
(PDF – 252.4 ko)
 

SPIP 3.2.0 [23778] | Squelette BeeSpip v.

Mis à jour le lundi 9 décembre 2019