Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Luttes sociales > Macron persiste, nous aussi ! Tou-te-s en grève pour nos retraites (...)

Macron persiste, nous aussi ! Tou-te-s en grève pour nos retraites !

Crédit Photo :
Photothèque Rouge /Martin Noda / Hans Lucas

Pour qui en doutait encore, la nomination du patron de BlackRock comme officier de la Légion d’honneur est éclairante sur les objectifs réels de la réforme des retraites que souhaite imposer ce pouvoir...

Main basse sur le magot !

Ancien dirigeant de GDF-Suez, puis d’Engie, Jean-François Cirelli est le patron du géant américain de la finance BlackRock, un de ces fameux fonds de pension gentiment rebaptisé « gestionnaire d’actifs » (7000 milliards de dollars quand même...) qui entend bien profiter de la réforme des retraites de Macron. Car, à l’opposé du blabla gouvernemental sur la prétendue défense du système par répartition, ce que veulent les capitalistes et ce pouvoir à leur service, c’est la mise en œuvre de la retraite par capitalisation inspirée par le modèle des fonds de pensions américains.

Avec la réforme « systémique » de la retraite à points se profile la baisse automatique du montant de pensions déjà bas aujourd’hui... Dès lors, pour augmenter le montant de celles-ci, les salariéEs n’auraient plus qu’une seule solution : la capitalisation. Finie la solidarité, chacunE se préparerait sa propre retraite en épargnant… si on en a les moyens !

Le budget annuel des retraites, c’est plus de 300 milliards d’euros : un gros gâteau qui échappe jusqu’ici aux capitalistes et à leurs logiques individualistes et privées. Voilà ce à quoi Macron veut aujourd’hui mettre fin.

Contre les vœux de Macron, affirmons nos désaveux

Mardi soir, Macron a présenté les traditionnels vœux.Un peu plus d’un quart d’heure pour nous expliquer que la France n’a pas connu de période aussi faste depuis de nombreuses années. A l’écouter, tout va pour le mieux… Le chômage ? Plus de 500 000 emplois créés… Les millions de privéEs d’emploi apprécieront. La crise des Gilets jaunes ? Réglée grâce à « un dialogue respectueux et républicain, sans précédent »… Les mutiléEs et les blesséEs apprécieront tout autant… La crise écologique ? Tout est sous contrôle grâce à l’accord de Paris, le Président se payant même le cynisme de rendre hommage au mouvement de mobilisation de la jeunesse pour le climat.

Concernant les retraites, à l’opposé de la prétendue volonté d’« apaisement » largement relayée par les médias aux ordres, Macron a clairement réaffirmé, pour cette première prise de parole depuis le début de la grève, que sa réforme aura bien lieu, affirmant même la volonté d’accélérer le rythme jusqu’à la fin de son mandat… « Droit dans ses bottes », comme bien d’autres dirigeants avant lui... qui pourtant ont dû au final reculer face à la mobilisation sociale.

Mobilisation générale, c’est le moment !

Le Président entend accélérer le rythme, nous aussi ! La trêve de fin d’année espérée par les défenseurs de la réforme n’a pas eu lieu, et les cheminotEs en particulier n’ont pas cédé aux chantages et coups de pression divers orchestrés par le gouvernement. Entre manifestations ou rassemblements régionaux et actions de blocages aux portes des dépôts RATP ou sur les péages, le mouvement n’a pas connu le repos.

A l’appel des organisations syndicales, une nouvelle journée de grève et de mobilisation a lieu jeudi 9 janvier. Dans le cadre de sa préparation, il s’agit d’accélérer le rythme, de reconstruire rapidement une grève majoritaire dans l’éducation et les transports et de l’étendre à toute la fonction publique et au privé, seul moyen pour les obliger à remballer leur réforme néfaste et stopper leur offensive.

Généraliser la grève pour gagner et dégager Macron et son monde, voilà les vœux que nous nous souhaitons pour cette nouvelle année !

Le vendredi 3 janvier 2020

SPIP 3.2.0 [23778] | Squelette BeeSpip v.

Mis à jour le samedi 23 mai 2020