Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Communiqués, conférences, réunions > NPA 09 > SANITAIRE OU NUCLÉAIRE : IL Y A « CONFINEMENT » ET ... « CONFINEMENT » (...)

SANITAIRE OU NUCLÉAIRE : IL Y A « CONFINEMENT » ET ... « CONFINEMENT » !

http://npaherault.blogspot.com/2020/05/billet-confine-quotidien-5-mai.html

Billet quotidien du NPA34

Les mensonges à la com’ de ce gouvernement n’y font rien : la casse des services publics et des hôpitaux a aggravé la crise sanitaire.
Est-il capable d’en tirer des leçons (autres que sécuritaires) pour une crise nucléaire ?
Après Tchernobyl et Fukushima, notre pays, le plus nucléarisé au monde, est un bon candidat pour la prochaine catastrophe : 150 installations nucléaires civiles et militaires, dont 19 centrales EDF abritant 58 réacteurs électronucléaires.
Pas d’échappatoire possible.

— -> En situation « normale », les matières nucléaires sont « confinées » dans l’enceinte de confinement des réacteurs.
— -> En cas d’accident majeur, la perte des barrières (« déconfinement ») dispersera des nuages radioactifs, poussés par le mistral ou les vents d’Ouest.

Ni la fermeture des frontières ni la « distanciation physique » n’arrêtent la radioactivité. Les « restez à la maison », attestations de déplacement, PV, drones et autres lois d’urgences seront dérisoires.
« Confiner » ne suffira pas ; il faudra « calfeutrer » tous les interstices, portes, fenêtres, déplacer des populations, assurer l’approvisionnement de nourriture … Plus difficile que d’approvisionner des masques chirurgicaux !

Le gouvernement nie les risques, pratique la loi du silence (pas d’information), ne distribue ni antidotes (pastilles d’iode), ni protections (masques filtrants)… Mais il a rehaussé les seuils légaux de radioactivité (moins d’indemnisations en cas d’accident) et veut nous apprendre la « dosimétrie » dans une région contaminée…
À Bure (centre d’enfouissement de déchets nucléaires), il réprime lourdement les lanceurs d’alerte. Et il ignore les cris d’alarme des travailleurs du nucléaire sur les risques liés au manque de moyens.

Exactement comme il a méprisé
les hospitaliers avant la crise sanitaire.

Le 5 mai 2020

SPIP 3.2.0 [23778] | Squelette BeeSpip v.

Mis à jour le samedi 23 mai 2020