Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > International > Soutien au peuple palestinien > APPEL AU SOUTIEN DES « INCULPES BDS » TOULOUSAINS Bernard, Jean-Pierre, Loïc (...)

APPEL AU SOUTIEN DES « INCULPES BDS » TOULOUSAINS Bernard, Jean-Pierre, Loïc et Yamann doivent être relaxéEs !

Contre la criminalisation de BDS : le seul hors-la-loi, c’est l’État d’Israël !

L’offensive visant le mouvement Boycott Désinvestissement Sanctions (BDS) contre Israël se poursuit. Le 20 octobre dernier, la Cour de cassation a rendu deux arrêts confirmant la condamnation de 14 militants de BDS Mulhouse et considérant que l’appel au boycott d’Israël était illégal. À Montpellier, la Préfecture a interdit deux rassemblements organisés les 31 octobre et 7 novembre, tandis qu’à Toulouse, quatre militants seront jugés le 9 décembre prochain.

Cette campagne de criminalisation est scandaleuse, et le cynisme de ceux qui veulent rendre illégale une campagne dirigée contre un État violant quotidiennement le droit international est révoltant. BDS ne demande en effet rien d’autre que la satisfaction des droits nationaux des Palestiniens, maintes fois consacrés par les résolutions de l’ONU, et la mise en place de sanctions contre l’État d’Israël, le seul véritable hors-la-loi de toute cette affaire.

C’est parce que la « communauté internationale » est incapable de demander des comptes à Israël et n’a pas le courage de faire respecter ses propres décisions que la campagne BDS s’est développée au cours des dix dernières années. Les militants de BDS n’appellent à la haine contre personne : ils sont au contraire animés par une révolte légitime contre les injustices subies par le peuple palestinien et contre le silence complice des grandes puissances.

La France est le seul au pays au monde – avec Israël – qui criminalise le mouvement BDS. Pour certains, la défense de la liberté d’expression est de toute évidence à géométrie variable. Le gouvernement Hollande-Valls, qui se targue de donner des leçons de « démocratie » et de « droits de l’homme » aux quatre coins du monde, devrait commencer par balayer devant sa porte. Dénoncer la politique du gouvernement Netanyahou et appeler à des sanctions contre Israël est en effet non seulement un droit, mais plus que jamais un devoir.

Le NPA apporte son soutien à la campagne BDS, à tous les militants poursuivis, exige l’abandon de l’ensemble des procédures judiciaires en cours et demande l’abolition de la circulaire Alliot-Marie (2010) qui recommande au Parquet de poursuivre les personnes appelant au boycott d’Israël. Nous ne nous laisserons pas intimider, et nous continuerons de participer à la campagne BDS tant que justice ne sera pas rendue au peuple palestinien.

Montreuil, le 9 novembre 2015

Bernard, Jean-Pierre, Loïc et Yamann sont convoquéEs au tribunal le 9 décembre, « accuséEs » d’avoir participé à la distribution d’un tract de la campagne Boycott – Désinvestissement - Sanctions (BDS) le 7 février 2015. En outre, la convocation de Bernard et Yamann porte aussi sur la distribution d’un tract le 19 décembre 2014.

Ces deux actions d’information à la population – en centre ville le 19 décembre 2014 et au métro Balma - Gramont le 7 février 2015 - sont inscrites dans le cadre de la campagne internationale BDS qui est, à l’image de celle du boycott de l’Afrique du Sud dans les années 80, une démarche citoyenne et non violente, initiée par la société civile palestinienne pour lancer un courant d’opinion mondial en faveur du respect des droits des Palestiniens et pour en finir avec l’impunité de l’état d’Israël.

Nos camarades sont poursuivis pour « avoir entravé l’exercice normal - de 3 magasins - lors de leur activité économique » à la suite d’un dossier monté par deux organisations proisraéliennes (dont la section locale LICRA) et adressé au Procureur de la république. Alors que les deux distributions de tracts auxquels ils sont supposés avoir participé ont été pacifiques, dans la bonne humeur et sans intimidation envers les passants, sur le domaine public et sans entrer dans aucun magasin.

La criminalisation des actions militantes BDS a démarré avec la circulaire Alliot-Marie, toujours pas abrogée par le gouvernement. Mais aujourd’hui, pire encore, c’est la liberté d’opinion et d’expression qui est remise en question. Le 31 mars, le maire de Toulouse a même osé interdire une conférence-débat avec le professeur Farid Esack, ancien compagnon de Nelson Mandela et président de BDS en Afrique du Sud. Un recours pour illégalité contre cette décision du maire a été déposé.

Le droit de critiquer un Etat qui ne respecte pas le droit international, qui colonise et occupe dans le cadre d’une politique d’apartheid, ne peut être remis en question. Ce droit se trouve au coeur même de la notion de société démocratique.

Le comité de soutien aux inculpéEs BDS de Toulouse vous appelle à vous mobiliser nombreux

  • pour faire respecter la liberté d’opinion et d’expression, en particulier pour la campagne BDS et pour la solidarité avec le peuple palestinien,
  • pour l’abrogation de la circulaire Alliot-Marie.

ENSEMBLE, NOUS EXIGEONS LA RELAXE DE BERNARD, JEAN-PIERRE, LOIC et YAMANN et de tous les militantEs de la campagne BDS en procès :

en participant au rassemblement de solidarité devant le tribunal de Toulouse le mercredi 9 décembre à partir de 13h, et aux futures initiatives du comité de soutien,
en apportant le soutien financier nécessaire aux frais de justice (chèques à l’ordre de BDS France Toulouse - mention « procès BDS » au dos - à adresser à : CASC - BDS France Toulouse 10bis, rue du Colonel Driant 31400 Toulouse).

Nous appelons les organisations éprises de justice non encore membre de notre comité de soutien à nous rejoindre.

Le Comité de Soutien aux inculpéEs BDS toulousains.

Premiers signataires : Act Up Sud-Ouest, AFPS31, AFPS 82, AL31, Artisans du Monde Toulouse, ATTAC, BDS Comminges, BDS France Toulouse, CGT Educ’action31, CLIME, CNT31, Collectif Coup pour Coup31, Collectif Palestine Figeac, Collectif Palestine Libre,Comité Palestine81, Copernic31, Couserans-Palestine (09), CSP31, DAL31, EELV Toulouse, Egalité Toulouse Mirail, Ensemble31, ESMA, FSU31, Front Populaire Tunisien, Gers-Palestine, LDH31, Mouvement de la Paix 31, MRAP31, NPA31, NPAjeune31, OCML-VP, PCF31, PG31, PIR31, Solidaires, Solidaires Etudiant-e-s, Sud Eduction31, Sud ptt31, Sud Rail Midi-Pyrénées, Sud Santé Sociaux31, Survie Midi-Pyrénées, UAT, Union Juive Française pour la Paix, UPT, les cinémas Utopia Toulouse et Utopia Tournefeuille...
avec le soutien de : AFPS63, AFPS64, les Amis de Jayyous-Brive, CAPJPO-EuroPalestine, Collectif 69 Palestine, Comité Poitevin Palestine, Comité Saintonge Palestine, les cinémas Utopia Avignon, Utopia Bordeaux, Utopia Montpellier, Utopia Saint Ouen l’Aumône...

P.-S.

Pétition PDF

https://www.change.org/p/madame-la-ministre-de-la-justice-christiane-taubira-bernard-jean-pierre-lo%C3%AFc-et-yamann-doivent-%C3%AAtre-relax%C3%A9es

cagnotte : http://www.leetchi.com/c/solidarite-de-inculpees-bds-toulouse

Le meeting avant procès est prévu pour le mercredi 25 novembre à 20h (salle Osète). Vincent Rebérioux de la LDH et Loïc Cwiek pour les inculpéEsa ont donné leur accord. Verveine Angeli pour Solidaires doit confirmer.

Projection-débat lundi 9 novembre à 20h30 à Utopia Toulouse autour de « Roadmap to Apartheid » de Ana Nogueira et Eron Davidson. Le film a gagné plusieurs prix au cours de différents festivals. Ce documentaire établit un parallèle entre l’apartheid sud-africain et israélien et permet d’aborder les aspects tant physiques que psychologiques que ces différents moyens de ségrégations génèrent sur la population opprimée.Pour appuyer ces affirmations, Ana Nogueira et Eron Davidson ont filmé des moments de la vie quotidienne de Palestiniens et ont mis à contribution des archives de l’époque de l’apartheid en Afrique du Sud. Le débat qui suivra le film sera animé par Youssef Habache**, militant palestinien et par Jacqueline Dérens*, militante anti-apartheid. Avec bien sûr la participation des inculpéEs BDS.

*Jacqueline Dérens, angliciste de formation, militante anti-apartheid depuis 1975, responsable de Rencontre Nationale Contre l’Apartheid. Elle a été un des acteurs de la mobilisation de l’opinion publique française contre le régime d’apartheid.Auteur de « Nous avons combattu l’apartheid » (2006) et « Dulcie September » (2013). Elle a collaboré au livre « Israël, un Etat d’apartheid ? » (2013).

**Youssef Habache a été membre du Health Workers Committees (HWC) et de Comité national de boycott palestinien (BNC) en Palestine. Après une interdiction de sortie du pays, il a pu rejoindre sa compagne à Paris en 2013. Il est délégué européen du HWC et fondateur du Comité pour le Développement et le Patrimoine.

Projection-débat le 2 décembre à Maison Blanche.

14 novembre.
Nous avions prévu une action BDS à vélos pour le samedi 14 novembre. A cette même date se discute nationalement une manifestation unitaire la plus large en soutien à la résistance du peuple palestinien. Nous proposons de lier les deux + le soutien aux inculpéEs pour une manifestation toulousaine à 15h avec un trajet de Jean Jaurès à Esquirol via Wilson, le square De Gaulle et la rue Alsace Lorraine. Nous vous ferons parvenir le texte de l’appel avec un ajout toulousain concernant les inculpéEs, nous espérons samedi. Nous mettrons au point l’organisation de la manifestation au cours de la réunion du comité de soutien du mardi 10 novembre au Casc. Nous proposons en attendant que le NPA déclare la manifestation en Préfecture.

Souscription.
L’objectif est de 8000 euros pour les frais de justice. A la date de la réunion, nous en sommes à 2080 €. Chèques ( à l’ordre de BDS France Toulouse- mention « procès BDS » au dos) à envoyer à : CASC-BDS France Toulouse 10bis, rue du Colonel Driant 31400 Toulouse.

Les inculpéEs BDS toulousains

titre documents joints


info document
(PDF – 15.3 ko)
 
Pétition

Bernard, Jean-Pierre, Loïc et Yamann
doivent être relaxéEs !

Bernard, Jean-Pierre, Loïc et Yamann sont convoquéEs au tribunal correctionnel de Toulouse le 9 décembre.

Leur crime. Ils sont poursuivis pour "entrave à l’exercice normal d’une activité économique » à la suite d’un dossier monté par deux organisations proisraéliennes (dont la section locale LICRA) et adressé au Procureur de la république.

Les faits. Il s’agissait de deux distributions de tracts dans l’espace public toulousain en décembre 2014 et février 2015.

Pourquoi un tel déploiement judiciaire pour 4 dossiers vides ? Devant les succès de la campagne BDS partout dans le monde, le gouvernement israélien - de droite et d’extrême droite raciste – a défini la campagne BDS comme une « menace stratégique » et il reçoit le soutien du gouvernement français qui poursuit la criminalisation des actions militantes BDS qui avait démarré en 2010 avec la circulaire Alliot-Marie.

Ces distributions s’inscrivaient dans le cadre de la campagne internationale Boycott – Désinvestissement - Sanctions qui est, à l’image de celle du boycott de l’Afrique du Sud dans les années 80, une démarche citoyenne et non violente, initiée par la société civile palestinienne pour lancer un courant d’opinion mondial en faveur du respect des droits des Palestiniens et pour en finir avec l’impunité de l’état d’Israël.

Nous considérons que le droit de critiquer un Etat qui ne respecte pas le droit international, qui occupe, colonise et pratique une politique d’apartheid, ne peut être remis en question. Ce droit se trouve au coeur même de la notion de société démocratique. Nous dénonçons, avec force, tous ceux qui prétendent y voir de l’antisémitisme pour faire taire toute condamnation de la politique israélienne.

BERNARD, JEAN-PIERRE, LOIC et YAMANN - et tous les militantEs de la campagne BDS en procès - doivent être relaxéEs. Nous demandons l’abrogation de la circulaire Alliot-Marie et le respect de la liberté d’expression pour la campagne BDS et pour la solidarité avec le peuple palestinien.

Le Comité de Soutien aux inculpéEs BDS toulousains appelle dès maintenant :
* à apporter le soutien financier nécessaire aux frais de justice (chèques à l’ordre de BDS France Toulouse - mention « procès BDS » au dos - à adresser à : CASC - BDS France Toulouse, 10bis, rue du Colonel Driant 31400 Toulouse,
* à participer au rassemblement de solidarité devant le tribunal de Toulouse le mercredi 9 décembre à partir de 13h, et aux futures initiatives du comité de soutien.

Identifiants personnels
Lien hypertexte :

0 | 15 | 30

44 Signatures

Date Nom
14 mai tarif plombier paris
13 mai web-media-service.com
13 mai hosting-commerce.com
7 mai savoir trader
3 mai serrurier saint-cloud
21 avril VITRIER CONSEILS
3 avril réparation volet roulant levallois perret
24 mars annonce baise
10 mars analyse de site internet
10 mars Devis demenageurs
10 mars annonces voitures
10 mars Devis demenagement en ligne
10 mars FILMS DVD’S X
10 mars black hat
10 mars Coque iphone

0 | 15 | 30

SPIP 3.2.0 [23778] | Squelette BeeSpip v.

Mis à jour le lundi 17 décembre 2018