Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Communiqués, conférences, réunions > NPA national > Anti-fascisme, contre le racisme, migrants et réfugiés > Habitat Toulouse relance la chasse aux migrants dans la ville (...)

Habitat Toulouse relance la chasse aux migrants dans la ville rose

http://www.revolutionpermanente.fr/Habitat-Toulouse-relance-la-chasse-aux-migrants-dans-la-ville-rose?utm_content=buffer4318b&utm_medium=social&utm_source=facebook.com&utm_campaign=buffer

Karel Venuvitch

Depuis mars dernier, un immeuble dans le quartier des Izards est occupé par des migrants fuyant la guerre et la misère, principalement en provenance de Syrie. Seulement, ce bâtiment à l’abandon est voué à la destruction, et les réfugiés ont déjà eu affaire à des menaces d’expulsion et des procès ont eu lieu. Alors que les expulsions ont toutes été repoussées, Habitat Toulouse, bailleur social de l’immeuble, relance la chasse aux migrants et assigne les occupants des Izards au tribunal vendredi prochain.

Dans un texte publié, entre autres, sur Mediapart, des citoyens et bénévoles toulousains ont affiché leur soutien aux migrants des Izards, dénonçant les conditions de vie et les pratiques pour le moins scélérates d’Habitat Toulouse, office public de l’habitat et bailleur social du bâtiment occupé. Propositions de relogement loin de Toulouse pour briser les liens de solidarité, détérioration des logements dès que ceux-ci sont libérés, notamment en arrachant portes et fenêtres, et vigiles engagés pour veiller à la non-occupation des logements.

Mais Habitat Toulouse, qui souhaite de longue date détruire ce bâtiment, ne s’arrête pas au stade de la persécution des migrants sur le terrain et poursuit son combat devant les tribunaux. C’est ainsi que les 250 occupants des Izards sont assignés, une fois de plus, au tribunal en vue d’une expulsion voulue par l’office, mais plus largement par la municipalité et la préfecture, dans la ligne droite de la politique xénophobe du gouvernement PS en matière de gestion de la crise des migrants, et qui s’exprime plus fortement que jamais depuis l’instauration de l’état d’urgence.

Face à cette situation, la solidarité s’organise. Depuis des mois, militants et bénévoles se mobilisent pour apporter l’aide humanitaire nécessaire mais aussi pour accompagner les migrants des Izards, en apportant un soutien logistique en matière judiciaire ou en médiatisant largement leur situation. Ce nouvel épisode répressif ne fait que confirmer que le combat continue, et le Droit au Logement 31 appelle à une mobilisation devant le tribunal ce vendredi 8 janvier pour le procès, afin d’instaurer un rapport de force contre l’expulsion des réfugiés des Izards et pour une prise en charge réelle de leur situation.

SPIP 3.2.0 [23778] | Squelette BeeSpip v.

Mis à jour le samedi 14 septembre 2019