Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > International > Nous condamnons l’assaut contre l’ambassade du Mexique en Équateur | Quatrième (...)

Nous condamnons l’assaut contre l’ambassade du Mexique en Équateur | Quatrième internationale

https://fourth.international/fr/amerique-latine/599
Déclaration des organisations liées à la IVe Internationale en Amérique Latine.

Avec l’occupation policière violente de l’Ambassade du Mexique en Equateur le vendredi 5 avril dernier, deux principes fondamentaux de la diplomatie et de la coexistence entre nations sont attaqués : le principe d’inviolabilité des sièges diplomatiques et le droit d’asile à toute personne persécutée pour sa façon de penser.

Le président équatorien d’extrême droite et néolibéral, Daniel Novoa Azín, a présenté deux prétextes pour justifier son action inacceptable : il a agi pour exécuter un mandat d’arrêt contre l’ancien vice-président Jorge David Glas Espinel pour des malversations présumées et parce que le président mexicain l’a accusé d’être un “facho conservateur”. Ces deux arguments ne résistent pas à la moindre analyse. Leur absurdité est si grande qu’elle a déjà été ouvertement condamnée par tous les pays du continent et même par de larges secteurs du peuple équatorien et de ses représentants politiques et sociaux.

L’attaque de Daniel Novoa contre l’ambassade du Mexique a deux objectifs. Le premier est de créer l’image d’un “homme fort”, inspiré du Bukele salvadorien, face à un plébiscite où il entend imposer le paiement du travail à l’heure. La seconde est de punir son adversaire Jorge Glas pour son appartenance au Corréisme, qui conserve une présence électorale significative. La haine viscérale de Daniel Novoa à l’égard de Rafael Correa et des mouvements sociaux va à l’encontre de tout droit légal, local et international. Novoa fait partie d’une oligarchie d’ultra-droite soumise aux diktats de Washington.

La IVe Internationale condamne l’agression contre le siège diplomatique mexicain en Équateur, exige la libération de l’ancien vice-président Jorge Glas et qu’on lui accorde un sauf-conduit pour qu’il puisse émigrer au Mexique. 

Elle appelle également au renforcement de la fraternité entre les peuples des deux pays et à leur lutte contre leurs classes oppressives respectives.

À bas le gouvernement de droite de Novoa !
Pour l’unité des peuples frères d’Amérique latine et des Caraïbes !
Pour une Amérique latine anticolonialiste, antipatriarcale et démocratique !

Mexico, 9 avril 2024.

Movimiento Socialista del Poder Popular, Mexique.
Réseau féministe écosocialiste. Équateur
Movimiento Esquerda Socialista - PSOL, Brésil.
Résistance - PSOL, Brésil.
Poder Popular, Argentine.
Marabunta, Argentine.
Democracia Socialista, Porto Rico.
Rebelião Ecossocialista - PSOL, Brésil.
Tendencia-Movimento Centelhas - PSOL, Brésil.
Corriente SÚMATE, Pérou.
Insurgencia - PSOL, Brésil.
Subverta - PSOL, Brésil
Las Indómitas, Organisation de la gauche anticapitaliste, Mexique.

SPIP 3.2.0 [23778] | Squelette BeeSpip v.

Mis à jour le samedi 13 juillet 2024