Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Communiqués, conférences, réunions > NPA 09 > CHRONIQUES D’UNE COMMUNE ORDINAIRE ( 8 )

CHRONIQUES D’UNE COMMUNE ORDINAIRE ( 8 )

LES TERRES DE MAGNAC BÉTONNÉES ?

Nous publions, ci-dessous, le communiqué de l’ APRA Le Chabot ( Association de Protection des Ruisseaux d’Ariège) et du CEA ( Comité Écologique Ariégeois) au sujet du projet d’installation d’une grande surface sur une terre agricole, au sud de la commune de Laroque d’Olmes ( voir les clichés « Photothèque Rouge /A9 » ).

Nous partageons l’analyse des associations environnementales et nous étonnons de la non-préemption de la part de la SAFER. Encore un grand écart entre discours et réalité du terrain !

PRÉSERVONS LES TERRES AGRICOLES :

NON AU LIDL à LAROQUE D’OLMES !
La grande surface de discount alimentaire « LIDL » installée à Dreuilhe veut s’établir à Laroque d’Olmes, au lieu-dit « Magnac » face au Mc Do et à Intermarché.

Une demande de permis de construire a été déposée à la mairie de Laroque qui, pour y répondre, a demandé une réunion de la CDPENAF. Cette Commission Départementale de Préservation des Espaces Naturels Agricoles et Forestiers donnera un avis, qui, s’il est positif, permettra l’obtention du permis.

Le « Magnac » est une terre plate et alluviale, favorable à l’agriculture nourricière, insdispensable à la vie humaine, particulièrement face aux perturbations climatiques et à la dépendance locale. Sacrifier ces terres serait en contradiction avec la volonté officielle affichée de développer le maraîchage.

Cette terre permet également de préserver une zone perméable plutôt que de créer une nouvelle artificialisation (en totale contradiction avec les orientations d’urbanisme et de protection des sols du Grenelle de l’Environnement).

La grande surface qui veut s’installer ne recherche que les cadeaux fiscaux et sociaux. Sa fortune est basée sur la vente de produits résultats de l’exploitation humaine et de la destruction de la nature, dans des pays éloignés. Elle ne fait qu’accélérer la fin du petit commerce.

Nous demandons à la mairie de ne pas accorder ce permis de construire.
APRA « Le Chabot », CEA.

INDULGENCES POUR « FREE » ?

C’est fait ! Nous en parlions lors des « chroniques N° 7 », la société « Free » voulait installer une antenne-relais au sommet du clocher de l’église laroquaise , autorisation accordée avec la signature de l’adjoint à l’urbanisme M. Claude Dès.
Les abat-sons impeccables et récents, mais en résine ( satanique ...) seront désormais en bois ( de la vraie Croix ?). L’antenne ne sera pas visible et les ondes impénétrantes à défaut d’impénétrables ?
Des indulgences seront - elles accordées à « Free » par l’Église ?
( En 1515 pour recueillir des fonds pour achever la basilique St Pierre de Rome, le pape Léon X accorda des « indulgences » -c’est à dire le pardon des péchés- aux « donateurs ». Ce fut le début d’un scandale dénoncé par Martin Luther et une des causes de la Réforme protestante ).


SPIP 3.2.0 [23778] | Squelette BeeSpip v.

Mis à jour le samedi 22 septembre 2018