Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Communiqués, conférences, réunions > NPA 09 > CHRONIQUES D’UNE COMMUNE ORDINAIRE > CHRONIQUES D’UNE COMMUNE ORDINAIRE (11).

CHRONIQUES D’UNE COMMUNE ORDINAIRE (11).

Conseil municipal du 18 septembre : trois questions de Jean-Philippe Marty.

Sur le compte-rendu du conseil municipal de Laroque d’Olmes du 18 septembre 2018, il est noté que Jean-Philippe Marty ( élu d’opposition ) a posé trois questions, mais la formulation des questions comme les réponses ne figurent pas. Ce qui n’est ni très transparent, ni très démocratique.

La première question portait sur l’ancienne école Élisée Maury. Jean-Philippe Marty a demandé des explications car au conseil précédent le maire avait fait prendre une délibération pour la vente de cette école (utilisée aujourd’hui par le « Théâtre du Singe Vertical » ), en mettant en avant des dégradations , un mur démoli, et la bibliothèque soi-disant fermée. Le conseiller s’est déplacé pour voir par lui-même ce qu’il en était. Il n’a rien vu de tout cela : pas de dégradations , pas de mur démoli et la bibliothèque a juste changé de jour d’ouverture. M. Marty a donc reformulé la question lors de ce conseil et le maire a répondu que l’affaire était au tribunal et qu’il ne pouvait pas en parler.
Jean-Philippe Marty avait, 15 jours auparavant, demandé les données sur le « coût » de ce bâtiment ( électricité, gaz, etc..), il a dû faire une demande écrite pour obtenir un tableau chiffré ... le jour du conseil.
La deuxième question concernait la « piscine ».
Question très simple : « Où en est-on ? ». Le maire s’étonne de voir un élu remettre cela sur le tapis et ne dit rien sur le fond. Jean-Philippe Marty informe que la mairie avait reçu une demande du riverain , par avocat interposé , de reboucher le trou. Le maire de répondre que le riverain avait également reçu un courrier, mais que comme l’affaire était au tribunal, il était impossible d’en parler.
Pour mémoire, ce trou a été creusé sans attendre l’étude et la décision concernant la « déclaration préalable » qui avait été déposée. Aujourd’hui, cette « déclaration préalable » est indiquée comme « annulée », mais le trou existe toujours ...
http://www.npa-ariege.org/spip/spip.php?article2305
La troisième question avait pour sujet la cantine municipale .
M. Marty a demandé si effectivement la municipalité voulait céder la structure à la Communauté des Communes du Pays d’Olmes. Le maire a répondu que c’était à l’étude, mais qu’il fallait des démarches délicates, changements de statuts et autres.
Tiens, un sujet qui ne concernait pas (encore ?) le tribunal !

La vierge aux fils :
Laroque d’Olmes était déjà la seule commune au monde à posséder un « Mac Deo »,
http://www.npa-ariege.org/spip/spip.php?article1810
elle est aujourd’hui la seule à posséder, non pas une vierge à l’Enfant, mais une vierge aux fils ...

Une vierge dont la demande officielle d’autorisation de travaux d’éclairage( « déclaration préalable ») a été déposée le 23 avril 2018 et est toujours en instance ... Comme pour la « piscine », la mairie n’a pas attendu l’accord officiel, et si la « lumière » n’est pas encore là, la vierge est déjà câblée...

Jean-Charles Sutra.

SPIP 3.2.0 [23778] | Squelette BeeSpip v.

Mis à jour le samedi 17 juillet 2021